La pomme est le fruit du pommier, qui est un arbre appartenant à la famille des rosacées. Son nom vient du latin populaire "poma", qui signifie "fruit". Ce nom a remplacé l’ancienne appellation latine "malum", signifiant "mal", "mauvais". Elle faisait référence aux mythes qui entourent la pomme, faisant de ce fruit le symbole de la débauche.

On situe l’origine géographique de la pomme dans la région du Caucase. Elle est consommée depuis le néolithique et les Grecs en décrivaient déjà plusieurs variétés. Les Romains en connaissaient pour leur part une trentaine, qu’ils ont diffusées dans une grande partie de l’Europe. Le nombre de variétés répertoriées s’élevait à une centaine au XVIe siècle pour atteindre aujourd’hui plusieurs centaines. La production mondiale se concentre en revanche à 90 % sur une dizaine d’entre elles.

La pomme est le fruit le plus consommé dans de nombreux pays, dont la France, les Etats-Unis, l’Angleterre et l’Allemagne. En France, la Golden, aisément reconnaissable à sa couleur jaune, est l’espèce la plus consommée.


Après plantation, l’arboriculteur doit attendre 4 à 5 ans pour que le verger entre en production.

Le froid hivernal : le pommier doit subir une période de froid hivernal pour stimuler sa fructification. Les pommiers sont taillés pour sélectionner les rameaux porteurs de fruits.


Au printemps, le producteur surveille la floraison. Ce sont les abeilles qui pollinisent les fleurs pour favoriser la fructification. Pendant la formation et la croissance du fruit, l’arboriculteur procède à un éclaircissage qualitatif (élimination des petits fruits et des fruits mal formés) ce qui favorise la croissance des fruits restants.

La récolte : les pommes sont cueillies à maturité pour une consommation immédiate ou pour du stockage.